Dezoomer | Zoomer | Print | PDF | Envoyer à un ami | Facebook | Twitter |

Santé

Dans le cadre de sa compétence en matière de politique de la ville et de lutte contre les exclusions, la Communauté a décidé d’agir sur les questions de santé, en concertation avec les acteurs de terrain et les professionnels.

sante-banniere

Comme d’autres territoires, Melun Val de Seine est confronté à une érosion de l’offre de soins, aux problèmes de santé de certaines catégories de la population (développement des cancers du sein, de l’intestin, des affections de longue durée comme le diabète, l’hypertension, les affections psychiatriques…) et des difficultés d’accès aux soins pour une partie des habitants. 

Face à ce diagnostic, la Communauté a décidé d’agir pour développer une stratégie de santé à l’échelle de l’Agglomération et développer des actions de prévention avec tous les acteurs concernés (Agence Régionale de Santé, CPAM, Groupe hospitalier, services sociaux, associations, professionnels de santé ...).  Cette mobilisation a notamment abouti à la signature d’un Contrat Local de Santé.

Dans ce cadre, la Communauté impulse des actions comme le forum santé, relaie les campagnes de prévention nationales et accompagne les acteurs de terrain.

Parallèlement, l’ouverture de Santépôle au printemps 2018 marquera une étape importante pour le développement d’une offre de soins diversifiée et de qualité aux habitants. 

 

Un Contrat Local de Santé pour réduire les inégalités 

signature_contrat_local_sante

Élaboré à partir d'un diagnostic local réalisé en 2016, le contrat local de santé (C.L.S), signé par la Communauté d’Agglomération, l’Agence Régionale de Santé, l’Etat, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et le Groupe Hospitalier de Melun, en mars 2017, a pour objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé et notamment à renforcer l’offre de soins sur l’Agglomération.

La Communauté compte 67 médecins généralistes pour 100 000 habitants dans un département, la Seine-et-Marne, qui est avant dernier département français en termes de densité médicale. Plus de la moitié des médecins qui officient sur l’agglomération ont plus de 55 ans et un tiers plus de soixante ans. La question de l’offre de soins - principalement concentrée sur le centre urbain - est donc bien primordiale sur Melun Val de Seine. 

Cette priorité inscrite dans le contrat local de santé mobilise les différents partenaires. Comment la mettre en œuvre ? En encourageant la création de maisons de santé regroupant différents professionnels, en renforçant l’hospitalisation à domicile ou en développant l’offre en formation et l’accueil des internes pour les inciter à s’installer sur l’Agglomération. La construction de Santépôle avec l’implantation de plateaux techniques de pointe (Laboratoire de radiologie, IRM, scanner…) contribuera, évidemment, à rendre le territoire plus attractif auprès des futurs médecins.

 

prevention_acces_soins

L’Agglomération compte près de 40% d’habitants de moins de 30 ans et un pourcentage des plus de 60 ans importante avec, pour chacun, des problématiques de santé telles que maladies chroniques et affections de longue durée comme le cancer et le diabète, addictions (tabac, alcool, drogues), ou encore souffrance psychique…, parfois liées à des situations économiques et sociales précaires. Le CLS s’est donc fixé comme autre priorité de développer des actions de prévention santé pour les publics en situation de vulnérabilité liée à l’âge avancé, à l’isolement, à la précarité, au handicap et de développer l’éducation à la santé en direction de la jeunesse. C’est l’un des objectifs du forum santé Melun Val de Seine. Aujourd’hui, une réflexion est également menée par les acteurs du contrat local de santé autour d’une consultation mobile d’accès aux droits et aux soins qui pourrait prendre la forme d’un « bus santé » et sur la mise en place de consultations avancées (des consultations rattachées au centre hospitalier mais qui se déroulent en dehors des murs de l’hôpital).

 

environnement_sante

La santé, ce n’est pas seulement l’absence de maladie, c’est aussi un état de bien être, physique, mental et social qui dépend de nombreux facteurs : notre environnement avec ses bruits, la pollution, notre cadre de vie, notre habitat… Dans une approche globale de la santé, le CLS intègre donc des mesures portées par la Communauté comme le développement des liaisons douces ou la lutte contre l’habitat dégradé. Autant d’actions qui contribueront, sur le long terme, à améliorer les conditions de vie des habitants et qui auront, par conséquent, un impact sur leur santé. 

 

Consulter l’intégralité du contrat local de Santé

Santé
Santé
* : Champs obligatoires