85 000. C’est le nombre de jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme, chaque année, en France. À l’échelle de l’agglomération Melun Val de Seine, ce sont près de 500 décrocheurs et décrochés (à partir de la 3ème.)

Face à ce constat, une nécessité d’agir. La Communauté d’Agglomération fait donc de la lutte contre le décrochage scolaire et globalement de la réussite éducative une de ses priorités,et mobilise l’équipe « éducation » de sa compétence politique de la ville. Cet engagement se traduira, cet automne, par le lancement d’un nouveau dispositif innovant : le Plan de persévérance scolaire intercommunal, lancé à l’occasion de la 11ème journée nationale de refus de l’échec scolaire.

Un dispositif structurant, innovant et ambitieux

Ce Plan persévérance scolaire vise à renforcer l’accompagnement des collégiens et lycéens à travers :

  • Un dispositif d’accueil des élèves exclus temporairement de leur collège ou de leur lycée
  • Un accompagnement spécifique des élèves de 16 à 18 ans, en voie de décrochage ou en situation de fragilité sur le plan éducatif, psychologique, social, familial. 

Il s’appuiera sur des méthodes déjà mises en œuvre et éprouvées au Québec et sera encadré par des chercheurs, dans le cadre d’une recherche-évaluation. 
Ainsi, près de 200 élèves seront accompagnés sur les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020.
Ce programme d’un montant de 416 478 euros est financé pour moitié par l’Union Européenne (208 239 euros, dans le cadre du dispositif ITI), par la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine(197 239 euros), par l’État et la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-et-Marne. 
Il fait suite au colloque franco-québécois organisé par la Communauté, en octobre 2017, qui a réuni près de 300 professionnels de l’éducation du territoire.

Pour en savoir plus sur le Plan Persévérance, consulter le dossier de présentation 

Toutes les actus