lumiere_paix-2018-Centenaire-Grande-Guerre

Cet événement, où 6000 spectateurs sont attendus, comportera deux temps forts : une œuvre musicale interprétée par 800 musiciens et choristes et un allumage éphémère à ciel ouvert de 50 000 bougies, réalisé avec le concours de 400 volontaires et imaginé par l’artiste Muma.

Un concert pour honorer la mémoire des combattants

L’événement rassemblera ainsi 400 instrumentistes et 400 choristes issus de plusieurs orchestres d’harmonie et chorales de Seine-et-Marne. Ensemble, ils interprèteront la Grande Symphonie Funèbre et Triomphale composée par Hector Berlioz (œuvre originale pour orchestre d’harmonie et chœurs) ainsi que la Marseillaise (version orchestrée par Hector Berlioz) sous la responsabilité de Jean-Michel Despin, chef de l’Orchestre Melun Val de Seine et de Jean Maumené, chef du chœur « Stéphane Caillat ».

Hommage aux « Pipers »

En prologue et en épilogue de la célébration orphéonique, cinq « Pipe Bands » venus de Perrone, Caen, Nantes, Moigny-sur-Ecole et d’Ecosse viendront faire entendre le son de leurs cornemuses. Ces formations musicales rendront ainsi hommage aux « Pipers » ou sonneurs de cornemuses présents dans les rangs des régiments écossais lors de la Grande Guerre.

Plusieurs répétitions avec les deux chefs de chœur et d’orchestre ont eu lieu en 2017 dans les territoires et vont se poursuivre en 2018 afin de préparer les musiciens et choristes.

En septembre, plusieurs répétitions collectives sont prévues sur le site de l’EOGN avant l’événement du 8 septembre 2018 :

-              Dimanche 2 septembre

-              Jeudi 6 septembre

-              Vendredi 7 septembre (répétition générale).

 Une œuvre éphémère de 50 000 bougies

Lors de cette célébration, 50 000 bougies représentant des flammes du souvenir seront également allumées sur le site de l’EOGN sous la coordination de l’artiste espagnol Muma Soler, dit « Muma ».

Connu pour ses œuvres monumentales et éphémères, Muma est déjà intervenu en Seine-et-Marne pour illuminer le parc du Château de Champs-sur-Marne lors de la Nuit des Musées en 2016 et le site de La Ferme du Buisson à Noisiel lors du « Pulp Festival » en avril 2017. Il définit ses allumages éphémères comme des sculptures sociales en trois dimensions.

Sa scénographie lumineuse constitue un projet d’action culturelle participatif pour les habitants des communes de Dammarie-lès-Lys, Le Mée-sur-Seine et Melun. Celui-ci est conduit conjointement par le Département de Seine-et-Marne et la Communauté d'Agglomération de Melun Val de Seine (CAMVS). Afin de préparer l’événement de septembre, le Département, la CAMVS et l’artiste Muma vont s’appuyer sur le réseau institutionnel et associatif pour organiser des rencontres avec les habitants au sein des quartiers et proposer à 400 volontaires de participer à la réalisation de cette œuvre collective éphémère.

Les habitants seront invités à rencontrer Muma, à chaque venue de l’artiste en Seine-et-Marne, afin de découvrir son univers artistique et de travailler à la création de quatre « avant-premières » avant l’événement du 8 septembre.

Le calendrier des rencontres a débuté jeudi 25 janvier de 14h30 - 16h00 à Dammarie-les-Lys à l'Espace Jeunes, de 16h30 - 18h00 à Le Mée-sur-Seine à la M.J.C. Le Chaudron, le vendredi 26 de 14h30 à 16h00 à Melun à la Maison des Associations Jean XXIII.

Ce travail collaboratif et participatif se poursuivra les 16,17 et 18 février ; les 22,23 et 24 mars ; les 12,13 et 14 avril ; les 17,18 et 19 mai et enfin les 21,22 et 23 juin 2018.

Trois allumages, de 1 000 bougies chacun, auront lieu au sein des quartiers prioritaires des 3 communes précédemment citées entre mars et mai. Un allumage de 5000 bougies se tiendra le 22 juin devant l’Hôtel du Département à Melun. Puis fin août, des répétitions seront organisées à l’EOGN.

Pour faire partie des 400 bénévoles, il vous suffit simplement de vous inscrire sur le site du Département (http://www.seine-et-marne.fr/Formulaires/Les-lumieres-de-la-paix-Inscription-des-volontaires)

Un événement labellisé « Centenaire 1914-1918 »

Cette manifestation d’ampleur, qui associe les acteurs des champs culturel, scientifique, éducatif, économique et les acteurs institutionnels, a obtenu le label « Centenaire 1914-1918 ».

Ce label distingue les projets de qualité les plus innovants et structurants pour les territoires. Ceux-ci figurent alors sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire, ce qui leur offre une visibilité nationale et internationale et leur permet d’être éligible à un financement de la Mission du Centenaire.

Toutes les actus