Carte Agglo 2016

La réforme territoriale engagée par l’Etat, en 2014, et la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) prévoient le regroupement d'intercommunalités pour qu’elles aient plus de poids. Concrètement, cela se traduira par l’agrandissement de Melun Val de Seine qui passera de 14 à 16 communes avec l'arrivée de Saint-Fargeau-Ponthierry et Pringy. Ces deux communes appartenaient jusqu'à présent à la  Communauté de communes Seine-Ecole, qui disparaîtra donc au 31 décembre 2015.
Ce rapprochement, validé par le Préfet de Seine-et-Marne, répond également à une logique territoriale puisque la Seine constitue le trait d'union entre la majeure partie des communes de l'Agglomération, qui partagent le même bassin de vie. L'arrivée de Pringy et Saint-Fargeau-Ponthierry s'inscrit ainsi pleinement dans la continuité de l'identité de Melun Val de Seine.

Quel(s) changement(s) pour les féréopontains et les pringiaciens ?

En intégrant la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine, les féréopontains et les pringiaciens disposeront des mêmes services et des mêmes avantages que les habitants des 14 autres communes de l’Agglomération, notamment :

  • Des tarifs préférentiels dans différents équipements culturels et sportifs pour lesquels l'Agglo assure une contribution financière : les piscines de Melun, du Mée-sur-Seine et de Dammarie-lès-Lys, la médiathèque l’Astrolabe à Melun, la ludothèque de Vaux-le-Pénil, la patinoire communautaire de la Cartonnerie, à Dammarie-lès-Lys
  • Des tarifs préférentiels pour le dispositif de stages d'été « Sport Passion » proposés par l'Agglo pour les jeunes de 6 à 17 ans
  • Un accès au dispositif Mon Plan Rénov' permettant aux propriétaires d’obtenir des aides financières, sous conditions, pour réaliser des travaux dans leur logement
  • Le déploiement de la fibre optique en 2017
  • Le développement des transports en commun (étude en cours)

Cette intégration n'aura pas d'impact sur les impôts des ménages.

Quelle(s) modification(s) pour le Conseil communautaire ?

L’intégration de Saint-Fargeau-Ponthierry et de Pringy modifie la composition du Conseil communautaire qui est l’organe de décision de l'Agglomération.
Le Conseil communautaire sera toujours composé de 68 membres mais avec une représentation des communes différente. En effet, la loi impose que les communes les moins peuplées ne disposent plus que d’un seul siège :
Melun : 21, Dammarie-lès-Lys : 11, Le Mée-sur-Seine : 11, Saint-Fargeau-Ponthierry : 6, Vaux-le-Pénil : 5, Boissise-le-Roi : 2, Pringy : 2,
La Rochette : 2, Boissettes : 1, Boissise-la-Bertrand : 1, Livry-sur-Seine : 1, Montereau-sur-le-Jard : 1, Rubelles : 1, Seine Port : 1, Saint-Germain-Laxis : 1 , Voisenon : 1
Les communes qui ont un représentant disposeront aussi d’un suppléant pour le remplacer en cas d’absence.

Toutes les actus